Méfiez-vous du café de Starbucks. Il provoque le cancer selon la justice américaine

Méfiez-vous du café de Starbucks. Il provoque le cancer selon la justice américaine
Partager avec vos amis!
Le café est l’une des boissons les plus consommées à travers le monde. Rituel habituel du petit-déjeuner ou après un repas, cette boisson est considérée comme essentielle pour bon nombre d’entre nous. Mais qu’en est-il de sa composition et de l’impact sur notre santé ?

C’est la question que certains consommateurs se sont posés et notamment aux États-Unis au vu de certaines enseignes spécialisées dans la vente de café, dont Starbucks. 

Le lien entre le cancer et Starbucks 

Fondée en 1971, Starbucks Corporation est une chaîne de cafés américaine implantés dans 76 pays.  Ayant un fort succès auprès de la jeune génération, Starbucks suscite diverses polémiques dont la dernière en date, selon laquelle son café serait potentiellement cancérogène.  En effet, Starbucks fait l’objet d’une plainte de la part du Council for Education and Research on Toxics (CERT). 

En cause ? La présence d’une substance chimique, l’acrylamide, qui apparaît lors du processus de torréfaction et qui serait cancérogène. D’après l’Autorité européenne de sécurité des aliments ou European Food Safety Authority (EFSA), cette substance chimique se forme naturellement dans les aliments riches en amidon au cours des processus de cuisson à haute température (friture, cuisson au four, rôtissage) mais également au moment d’une quelconque transformation industrielle à plus de 120°C et de faible humidité. De plus, l’EFSA confirme que l’acrylamide dans les aliments (chips, frites, biscuits, biscottes et café) accroît potentiellement le risque de développement d’un cancer pour les consommateurs de tous les groupes d’âge. 

Par conséquent, un juge californien a exigé de la chaîne Starbucks de mettre en garde ses clients contre les risques cancérogènes de ses produits. De même, d’autres enseignes telles que McDonald’s seront dans l’obligation de préciser les risques santé concernant leurs produits. Cette obligation de prévention s’explique notamment par le fait que la loi californienne exige depuis 1986 qu’un avertissement soit publié par les entreprises actives de l’État Californien s’il existe une présence, même infime, d’un produit pouvant mettre en danger la santé de la population. 

Pourtant, l’association nationale du café des États-Unis compte s’opposer à cette décision provisoire. En effet, certaines personnes vantent les mérites du café. Mais, comment démêler le vrai du faux ? Pour vous aider à y voir un peu plus clair, voici quelques bienfaits et méfaits du café. 

Les bienfaits et les méfaits du café 

Les bienfaits du café : 

Le café est composé de minéraux, de vitamines et d’antioxydants permettant de lutter contre les radicaux libres, à l’origine du vieillissement précoce des cellules de l’organisme. En outre, il renforce le système immunitaire et réduit les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète ainsi que de la maladie de Parkinson selon différentes études scientifiques. Par ailleurs, grâce à son action vasoconstrictrice, le café agit sur les artères cérébrales ce qui aide à soulager les douleurs liées à la migraine. 

Les méfaits du café : 

Toutefois, comme toute substance active, la caféine a des effets négatifs, et notamment sur le sommeil car elle diminue la sécrétion de mélatonine, l’hormone qui favorise l’endormissement. De plus, une consommation excessive de café est contre-indiquée en cas de grossesse car il augmente les risques de fausses-couches et de naissances prématurées. Ces méfaits s’expliquent d’un point de vue de sa composition mais aussi au vu de sa consommation à jeun ou excessive ainsi qu’à sa température qui aurait un impact dans le développement et/ou l’aggravation du cancer, en particulier celui de l’œsophage. En effet, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la consommation de boissons chaudes à 65°C, dont le café, multiplierait le risque de souffrir d’un cancer de l’œsophage par 8. 

Par conséquent, pour continuer à consommer du café, en bénéficiant uniquement de ses bienfaits, il convient d’être vigilant quant à la qualité de ce dernier, au moment où vous allez le consommer ainsi qu’à sa température. En outre, privilégiez un café vert biologique car ce dernier n’a pas été torréfié. Ainsi, il n’est pas composé d’acrylamide, la substance chimique cancérogène, provoquée par la torréfaction.

À vous de jouer…

Cet article vous a été utile? N’hésitez pas à le partager su Facebook avec vos amis!

Suivez nous sur Pinterest

sourcesanteplusmag


]]>

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici