Index glycémique, charge glycémique et risque de cancer

Index glycémique, charge glycémique et risque de cancer
Partager avec vos amis!
Une alimentation qui entraîne une augmentation chronique du taux de sucre sanguin est associée à un risque plus élevé de certains cancers.

La plupart des glucides, surtout lorsqu’ils sont raffinés, entraînent une élévation des niveaux de sucre et d’insuline dans le sang, mais cette augmentation dépend aussi d’autres facteurs comme la quantité totale consommée et la présence d’autres nutriments.

Ces variations sont mesurées par l’index glycémique (IG), qui classe les aliments glucidiques en fonction de leur capacité à augmenter les niveaux de glucose dans le sang. Les aliments à IG élevé, comme le pain blanc, sont rapidement digérés et provoquent un pic rapide de glycémie. Les aliments à faible IG, comme les légumineuses et les pâtes, sont digérés plus lentement, ce qui entraîne une augmentation plus graduelle de la glycémie.

Consulter une table des index glycémiques de plusieurs aliments

La charge glycémique (CG) est le produit de l’IG d’un aliment par sa teneur en glucides disponibles : elle mesure l’effet glycémiant total de la portion consommée et représente donc un indicateur de la demande d’insuline de l’alimentation.

Cancer colorectal, du sein, de l’endomètre, du pancréas

Plusieurs études d’observation ont étudié les associations entre IG et/ou CG alimentaires et le risque de différents types de cancer, mais avec des résultats mitigés.

Trois méta-analyses ont trouvé qu’un IG élevé était associé à un risque accru de cancer colorectal. Des méta-analyses ont également montré que des IG et GL élevés étaient faiblement associés à un risque accru de cancer du sein (après ménopause) et de cancers liés au diabète, tandis qu’une CG élevée était associée à un risque accru de cancer de l’endomètre. Ces études rapportent un risque modérément plus élevé.

Les risques de développer d’autres cancers ne semblent pas être influencés par l’IG ou la CG.

Le sucre et les aliments sucrés peuvent de leur côté influencer le risque de cancer (lire notre dossier  réservé abonnés).

Les rôles de l’insuline et de l’IGF-1

Comment expliquer que des aliments à IG élevé, ou des repas à CG élevée puissent conduire au cancer ? Les chercheurs pensent que des hausses chroniquement importantes du sucre sanguin entraînent un niveau durablement élevé de l’insuline (hyperinsulinémie), puis une résistance à l’insuline avec une suractivation de ce qu’on appelle la voie insuline, qui mobilise plusieurs facteurs de croissance cellulaire comme l’IGF-1.

En pratique 

Que l’on soit en bonne santé ou que l’on ait reçu un diagnostic de cancer, il est conseillé de composer son alimentation de manière qu’elle ait une charge glycémique basse à modérée. Pour cela, il faudrait privilégier les aliments peu transformés, les glucides peu raffinés, les fruits entiers, légumes, légumes secs et limiter (ou éviter) les boissons sucrées : sodas, jus de fruits, cafés ou tisanes sucrées.

À vous de jouer…

Cet article vous a été utile? N’hésitez pas à le partager su Facebook avec vos amis!

Suivez nous sur Pinterest

source: lanutrition

]]>

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici