Femmes enceintes et allaitantes : combler les carences alimentaires

Femmes enceintes et allaitantes : combler les carences alimentaires
Partager avec vos amis!
Les femmes enceintes et allaitantes manquent globalement de fer, iode et vitamines A, C et B9, d’après un nouvel avis d’expertise de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Des besoins particuliers qui peuvent être comblés par une alimentation adaptée.

Pomme du ventre de femme enceinte

LE BESOIN ÉNERGÉTIQUE DES FEMMES ENCEINTES ET ALLAITANTES AUGMENTE DE 70, 260 ET 500 KILOCALORIES PAR JOUR (KCAL/J) EN MOYENNE AUX 1ER, 2E ET 3E TRIMESTRES RESPECTIVEMENT, ET DE 500 KCAL/J LORS DE L’ALLAITEMENT, D’APRÈS UN RAPPORT DE L’EFSA DE 2017CATHERINE DELAHAYE / PHOTONONSTOP / AFP

Les femmes enceintes et allaitantes manquent globalement de fer, iode, et vitamines A, B9 et C, informe l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) dans son nouvel avis d’expertise sur la nutrition des populations spécifiques. Des besoins nutritionnels qui peuvent être couverts par une alimentation adaptée.

RECOMMANDATIONS POUR CHAQUE POPULATION. Ce travail vient compléter les travaux menés par l’agence dans le cadre de l’élaboration des repères alimentaires pour différents types de population : la population adulte, les enfants de 0 à 3 ans, les enfants de 4 à 17 ans, les ainsi que les femmes ménopausées et les personnes âgées.

Des besoins énergétiques croissants pendant la grossesse puis lors de l’allaitement

Le besoin énergétique des femmes enceintes et allaitantes augmente de 70, 260 et 500 kilocalories par jour (kcal/j) en moyenne aux 1er, 2e et 3e trimestres respectivement, et de 500 kcal/j lors de l’allaitement, d’après un rapport de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) de 2017. “Certaines déficiences en micronutriments peuvent entraîner des risques d’anomalies congénitales du fœtus ou des complications obstétriques“, alerte l’Anses. Les femmes enceintes et allaitantes manquent ainsi de certains nutriments indispensables tels que le fer, l’iode, la vitamine B9 (ou acide folique), et, uniquement pour les femmes allaitantes, les vitamines A et C. Ces besoins peuvent être couverts par la consommation de fruits et légumes, produits laitiers et poissons.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici