Des scientifiques recommandent de ne plus porter de soutien-gorge

Des scientifiques recommandent de ne plus porter de soutien-gorge
Partager avec vos amis!
Le soutien-gorge est depuis son existence, une véritable nécessité pour la femme. Il est rare qu’une femme n’en porte pas car cet accessoire fait partie intégrante de sa garde-robe et de son quotidien ! Mais ce sous-vêtement est-il sans danger pour la santé ?

Lien entre le port du soutien-gorge et certaines maladies

Le port excessif du soutien-gorge pourrait vraisemblablement être lié à une maladie fibrokystique mammaire non maligne. C’est certainement une bonne raison de dire non au port prolongé du soutien-gorge ! La maladie fibrokystique du sein est une maladie bénigne non cancéreuse où les seins présentent un aspect grumeleux. Les seins fibrokystiques ne sont pas nocifs ou dangereux, mais peuvent être gênants ou inconfortables pour certaines femmes. Alors effectivement, le soutien-gorge nous permet d’afficher une poitrine généreuse, mais à quel prix ? 

Cancer du sein / soutien-gorge : lien de cause à effet

De nombreuses études ont fait également le lien entre le port du soutien-gorge et le cancer du sein. Une des premières menées à Harvard, a été conduite dès 1991. Dans le livre américain Dressed to Kill : The Link Between Breast Cancer and Bras (Belle à mourir : le lien entre le cancer du sein et les soutiens-gorge), publié en 1995, il est écrit que le fait de porter son soutien-gorge plus de 
12 heures par jour augmenterait les risques de développer un cancer du sein. Et encore plus pour une femme portant des brassières tous les jours puisqu’elle aurait 125 fois plus de risques que la moyenne d’en développer un, tandis que celles qui dorment avec un soutien-gorge auraient 75 fois plus de risques.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici