Semer des poireaux d'hiver et les repiquer

Semer des poireaux d'hiver et les repiquer
Partager avec vos amis!
Les poireaux sont présents toute l’année au jardin car ils font partie des légumes qui ne craignent pas le froid.

Nom : poireau
Nom scientifique : Allium porrum

Quand semer des poireaux ?

Le poireau se sème au début du printemps, voire même en tout fin d’hiver : février, mars, début avril.

Choisissez un jour où il ne gèle pas et ne pleut pas pour faire votre semis de poireaux, pour que la terre soit facile à travailler. Ouvrez un petit sillon et déposez des graines de poireaux, une tous les centimètres environ. Refermez et tassez un peu.

Graines de poireau


Les graines de poireau sont petites, noires et anguleuses.

La levée mettra assez longtemps. Il faut parfois attendre 2 à 3 semaines après le semis de poireaux pour enfin voir émerger de terre de minuscules “fils verts”.

Jeunes plants de poireaux


Quelques semaines après le semis, les poireaux sont encore frêles.

Les différentes étapes de la culture du poireau

Dès le mois de juin ou juillet, vos plants de poireaux vont atteindre la taille d’un crayon. S’ils trainent un peu, coupez le haut de leur feuillage pour qu’ils grossissent plus vite.

Soulevez la terre à l’aide d’une fourche bêche, afin d’arracher les jeunes poireaux sans abimer leurs longues racines blanches.

Plants de poireaux, prêts à être repiqués


Jeunes plants de poireaux, fraichement arrachés.

Il faut ensuite “habiller” les plants de poireaux, c’est à dire couper une partie de leurs racines et leur feuillage pour les uniformiser et les préparer au repiquage.

Plants de poireaux habillés


Les mêmes poireaux que ci-dessus, mais “habillés” en vue du repiquage

Si vous n’avez pas fait de semis, vous trouverez sans difficulté des bottes de poireaux dans le commerce ; vous devez simplement les habiller.

Pour faciliter la reprise, il faut praliner les poireaux : pour cela, mélangez un peu d’eau et de terre pour obtenir de la boue, plutôt liquide. Trempez ensuite le bas des poireaux pour que la boue imprègne bien les racines.

Faites un trou dans le sol à l’aide d’un bâton (ou d’un plantoir), remplissez-le d’eau puis déposez le plant de poireau. Les racines doivent toucher le fond et rester bien orientées vers le bas. Il ne faut pas que les racines frottent sur le bord du trou et se replient vers le haut.

Bien planter les poireaux

Rebouchez le trou en plantant votre bâton juste à coté et en le rabattant vers le poireau. On dit alors que l’on borne le poireau.

Séparez les poireaux d’environ 15cm sur la ligne. Chaque ligne étant espacée de 30 cm.

Astuce : pour que les binages et les désherbages soient plus faciles, plantez vos poireaux en orientant leur feuillage dans la même direction, selon l’axe de la ligne de repiquage.

Quand récolter les poireaux ?

Une fois la reprise assurée, les poireaux vont pousser lentement. Leur fût (la partie cylindrique) va grossir et seule la partie située sous terre va blanchir. C’est pourquoi il est recommandé de bien enfoncer les poireaux lors du repiquage pour obtenir beaucoup de blanc.

Cueillez selon vos envies et selon vos besoins. Les poireaux peuvent rester en terre tout l’hiver.

Si une semaine s’annonce particulièrement froide, à tel point que le sol va profondément geler, arrachez quelques poireaux d’avance. En effet, il est presque impossible de déraciner proprement un poireau ancré dans un sol gelé ! Une “vieille” technique consiste alors à percer la base du poireau de part en part avec une aiguille à tricoter et à se servir des “poignées” ainsi formées pour extirper le poireau…

Au cours de l’hiver, si le gel et la neige persistent, les feuilles de poireaux pourriront sûrement mais cela n’empèchera pas le poireau de “revivre” au printemps.

Récupérer les graines de poireaux

L’année suivante, au printemps, les poireaux qui auront passé l’hiver en terre repartiront de plus belle et leur fût se transformera en une tige dure de plus d’un mètre de haut, surplombée par un magnifique “pompon”.

Fleur de poireau


Fleur de poireau

Ce pompon est constitué de milliers de fleurs qui, en fin d’été, donneront des capsules remplies de graines.

Une tête de poireau va donc produire des milliers de graines. Il vous suffit de laisser 2 ou 3 poireaux au jardin afin de récolter suffisamment de graines pour replanter l’année suivante.

Les fleurs de poireaux sont très décoratives et attirent de nombreux insectes. Attention aux doigts ! Les guêpes et les punaises adorent se cacher au milieu de la boule fleurie…

Cétoine sur fleur de poireau
Guêpe sur fleur de poireau

 
Cétoine et guêpe sur une fleur de poireau.

Début septembre, les capsules vont sécher et s’entrouvrir. Secouez le pompon au dessus d’un drap blanc pour récolter quelques graines. Vous pouvez aussi couper la fleur sèche du poireau et la suspendre tête en bas dans un endroit sec. Les graines tomberont naturellement.

Stockez vos graines dans une enveloppe en papier, à l’abri de l’humidité.

En 2011, j’avais laissé plusieurs poireaux monter à graines. Des graines sont tombées au sol et se sont naturellement mises à germer. Curieuse, j’ai poussé l’expérience un peu plus loin… N’ayant pas besoin de cette portion du jardin durant l’hiver, j’ai laissé les poireaux se développer. Résultat : des petits poireaux ont poussé un peu partout dans le jardin et ont très bien supporté la vague de froid de février 2012, bien mieux que les “vrais” poireaux que j’avais pris la peine de repiquer et biner !

Le printemps venu, ce fût la récolte des poireaux “baguettes” (de la taille d’un doigt).

Poireau qui se ressème tout seul
Poireau qui se ressème tout seul

À vous de jouer…

Cet article vous a été utile? N’hésitez pas à le partager su Facebook avec vos amis!

Suivez nous sur Pinterest

source: mon-bio-jardin

]]>

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici